• Lots 165, Cité Amal 1, 90000 Tanger Maroc
  • contact@peacesarl.ma

Ouvrages

  • peacesarl
  • June 17, 2021
  • 0 comment

Réseau

  • Les regards

Les regards d’accès au réseau permettent d’accéder au réseau d’assainissement afin d’y pénétrer si sa dimension est suffisante (ouvrage visitable), ou simplement de l ‘inspecter et d’assurer sa maintenance et son entretien.On peut donc repertorier les regards  : 

d’accès pour visite,

d’entretien pour curage ou descente de matériel,d’aération (qui peuvent être de dimension inférieure).Ils se composent d’un tampon, d’une cheminée et d’un branchement d’accès. Ils sont le pl

us souvent matérialisés en surface par un tampon et sont le lieu principal où les caractéristiques du réseau sont modifiées (changementde pente, de direction).

 

  • Canalisations d’assainissement : 

La canalisation d’assainissement est une conduite faisant partie d’un réseau d’assainissement et permettant de faire circuler des fluides (eaux usées, eaux pluviales …) entre deux lieux de desserte.Les canalisations d’assainissement étant soumises à usure, elles sont régulièrement inspectées et réparées à l’aide de gainages pour assurer une étanchéité optimale

  • Réseau d’assainissement : 

Ensemble des ouvrages qui permettent de canaliser les eaux pluviales et les eaux usées à l’intérieur d’une agglomération (canalisationssouterraines reliées entre elles). C’est un des éléments constitutifsdu système d’assainissement.

Ouvrages : 

  • Bac à graiss : 

Qu’estce qu’un bac à graisse ?Il s’agit d’un récipient plus ou moins important qui réceptionne les eaux usées issues de la douche, des éviers/lavabos, lavevaisselle ou encore lavelinge. Il permet aux eaux de se décharger des huiles, matières grasses et impuretés avant qu’elles ne se dirigent vers la fosse. La dimension du bac varie en fonction de la taille de l’habitation ou de l’établissement, mais aussi du nombre d’occupants.

Comment fonctionne le bac à graisse ?Il doit être installé immédiatement après l’évacuation des eaux ménagères à quelques centimètres de la bouche de sortie. Il récupère les eaux qui vont passer lentement. Les éléments solides vont se déposer dans le fond du bac pour ne plus en bouger. Les graisses plus légères vont flotter à la surface et être bloquées par le bac. Les eaux clarifiées qui se trouvent au milieu vont pouvoir être évacuées par un tuyau un peuplus bas que le niveau de dépôt des graisses. Ainsi débarrassées, elles vont se diriger pour un traitement plus fin dans la fosse.

  • Séparateur d’hydrocarbure :

Un séparateur à hydrocarbures est un appareil généralement enterré et destiné à piéger les hydrocarbures contenus dans les eaux de ruissellement avant rejet au milieu naturel. Il est très fréquemment équipé d’un premier compartiment débourbeur qui piège les particules décanales. (Boues)Cet appareil de prétraitement sert à séparer les gouttelettes d’hydrocarbures de l’eau (soit rejet hydrocarbure <5mg/L en sortie d’appareil). Cellesci sont préalablement séparées au travers d’un filtre « coalesceur » afin de former un film d’hydrocarbures homogène plus facile à piéger en surface.Chaque compartiment doit être accessible par une amorce ou un couvercle. Il est obligatoire d’installer un séparateur à hydrocarbures avec obturateur automatique, avec ou sans bypass en fonction de son utilité, afin de piéger les polluants du séparateur à hydrocarbures et d’éviter toute pollution vers le milieu naturel.

  • Le dessableur : 

Les eaux usées sont contaminées de sables. On met donc en place une étape de dessablage qui en 1 bassin permettent de traiter cet élément. Lessables, plus lourds que l’eau, tombent en fond debassin (on dit qu’ils décantent) et sont récupérés grâce à un compresseur et un classificateur.

  • Station de pompage :  

Une station de pompage est une station servant à pomper l’eau ou plus généralement un fluide, tel que le pétrole par exemple. Elle peut être utilisée pour plusieurs applications telles que l’approvisionnement en eau des canaux, le drainage des terres basses, et l’élimination des eaux usées vers le site de transformation.Généralement une station de pompage des eaux usées se compose de:Partie Génie civil :

Un puisard (ou bâche), coulé sur place ou préfabriqué,-Chambre des vannes

Ouvrage abritant le dé grilleur

Ouvrages annexes et aménagements divers (regards, locaux techniques, clôture, aire de manœuvre, espace vert, …)Partie Équipement :

Système de dégrillage (manuel ou automatique)

Une ou plusieurs pompes

Les conduites d’aspiration

Des appareils de robinetterie (vannes d’isolement, clapets antiretour…)

Station de traitementLe mode d’épuration consiste en trois stades successifs de traitement : la décantation anaérobique (traitement primaire) puis l’infiltration percolation sur sable (traitement secondaire) suivi d’une épuration tertiaire par U.V.Description du mode de traitement primaire :Ce procédé consiste d’une part en une décantation avec un temps de rétention hydraulique des effluents de l’ordre de 2,5 jours, d’autre part, les bassins décanteurs sont suffisamment profonds pour présenter un volume important réservé au stockage des boues qui subissent une digestionanaérobie au sein même de l’ouvrage.Description du mode de traitement secondaire :L’épuration des eaux par ce procédé consiste à faire percoler lentement les eaux à travers un milieu granulaire dans lequel on maintient un écoulement non saturé d’eau et selon un mode d’apport séquentiel qui fait alterner les périodes d’alimentation (3 jours de fonctionnement successifs) et les périodes de chômage (2 jours de repos).Description du mode de traitement tertiaire.

Le traitement tertiaire adopté est la désinfection par rayons ultraviolets. Cette technique consiste à reproduire dans un réacteur adapté des rayons ultraviolets semblables à ceux émis par le soleil, mais à plus forte intensité.Ces rayons ultraviolets émettent une longueur d’onde spécifique, attaquent les cellules des microorganismes et stoppent la duplication de leur ADN.Les microorganismes sont alors inactivés, sans modifications de la qualité physicochimique de l’eau traitée.Le traitement est réalisé dans des réacteurs fermés, où l’eau à traiter transite entre des lampes qui irradient en quelques secondes le fluide.

  • Tags
  • Share
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Appelez nous maintenant